Liliis Nutrior – je me nourris de lys
Le lys est l’emblème du scoutisme, depuis sa création par Baden-Powell.
Il indiquait le Nord sur les cartes : ce symbole fort d’orientation, de route à prendre, disait à tous que la direction de sa propre vie est pour le garçon et pour nous-même LE but du scoutisme…
Le lys est symbole de la pureté, associé à St-Joseph -patron des pères de famille et des artisans- lui-même pèlerin aux côtés de son Fils pendant l’exil en Egypte.
Trois lys ensemble représentent la Sainte Trinité ; mais une fleur de lys seule, avec ses trois pétales symbolise : Foy (au centre) et Sapience et Chevalerie (de part et d’autre).
 
Localement, le lys est vraiment l’emblème de notre Province. Observe sur ta manche droite le magnifique semis de lys, dessiné par Pierre Joubert en 1960 ; le « grand lys » semble régner sur son semis de petites fleurs de lys, le tout sur un fond azur.
L’histoire de cet insigne de Province est d’ailleurs précisément connue (même si très peu la connaissent) et elle est racontée un peu plus loin sur ce site web.
Historiquement, une légende des lys (qui remplaceront les symboles Francs sur leurs blasons) prend place au coeur de notre Province, à la fontaine du lys. Cette source a inondé les ruines de l’abbaye de Prémontrés à Joyenval, à Chambourcy, au lieu même où Clotilde aurait demandé à Clovis d’adopter le lys s’il voulait être victorieux. La source y coule encore de nos jours.
Enfin le bleu, couleur culte du XIII° siècle, évoque Marie et aussi la jonction entre terre et ciel, qui est l’obsession de l’homme de l’époque romane. Nul part le bleu n’est mieux représenté que sur les vitraux -toujours inimitables- de Chartres, ancien diocèse de notre département des Yvelines.
Mais d’où vient une telle devise, « Liliis Nutrior » ?
Du coeur des Yvelines, et du berceau de saint Louis.
Liliis Nutrior est la devise des chanoines (*) de la collégiale de Poissy réunis en chapitre. Cela signifie “je me nourris de lys” ou encore “les lys me font vivre”. Poissy, berceau et baptistère de saint Louis, est symbolisé par un poisson (qui représente le chrétien dans le peuple, comme le poisson dans l’eau) et trois fleurs de lys -pardon : deux et demi, car la demi-fleur saillante au flan du blason semble placée devant la bouche du poisson, comme s’il s’en était déjà un peu nourri !
 
Car nos chanoines, pétris d’humour -ou alors informés par une mystérieuse source- avaient représenté l’animal « se nourrissant du lys », avec le demi lys isolé retourné, pour coller à la devise -ce qui était d’ailleurs très théologique et très concret.
Saint Louis est notre saint patron, né et baptisé à Poissy dans la Province -et il signait Louis de Poissy en l’honneur premier du lieu de son baptême.
Et personne n’a mieux porté le lys que Saint-Louis.
– – –
(*) Nota à propos des chanoines – les armoiries des chanoines étaient composées de la Vierge debout, la tête environnée de rayons d’or , elle était accostée de deux fleurs de lys d’or et ses pieds reposaient sur un croissant de lune -le tout au-dessus de l’écusson de Poissy
Pour nous, scouts d’Europe des Yvelines, tous ces signes ont un sens profond.
 

La devise « Liliis Nutrior » (je me nourris de lys) avec son demi lys associé, est donc un clin d’oeil aux origines culturelles et religieuses des hauts lieux des Yvelines, et un solide rappel du baptême de saint Louis, notre patron.

Elle pourra orner l’envers de notre insigne de Province (seulement au niveau Province) et compléter nos lettres. Notre insigne officiel est, sera et restera bien-entendu la magnifique fleur de lys élancée de Pierre Joubert sur son semis de petits lys.